2007-02-13

Conversation imaginaire?

Mettons que la conversation qui suit est complètement imaginaire:

Rencontre sur une piste de ski fond (l'Adéloise) un dimanche après midi.

Moi: Hé bonjour, me semble que cela fait un bout de temps, quoi de neuf?

Lui: Salut Luc, ça va super bien, je suis à la retraite depuis presqu'un an.

Moi: Hein? me semble que té pas le genre retraite, tu t'ennuis pas?

Lui: Non, plein de projets en réserve, dont un qui devrait t'intéresser, vue que tu écris encore dans ton blogue, malgré ta petite mésenventure de l'an passé...

Moi: Ouain la mise-en-demeure :( C'est quoi ton projet?

Lui: Si je t'en parle, tu dis pas mon nom OK? Il reste des petits détails à fignoler?

Moi: Pas de trouble...

Lui: J'ai l'intention de me présenter comme conseiller au Lac

Moi: Wow, super bonne idée, tout le monde te connais au Lac, té sûr de gagner. Mais tu vas tu prendre ton fond de retraite pour financer ta campagne?

Lui: Exagère pas, je suis pas sûr de gagner, mais je vais travailler fort et j'ai un appui solide pour le financement.

Moi: T'a comme un programme ou un truc dans le genre?

Lui: J'ai pas encore un programme comme tel, juste des idées. Je pense que ça serait bien quelqu'un dans le Conseil qui pourrait apporter un point de vue un peu différent. Je suis pas contre le développement, mais je mange pas dans la main de la Chambre de commerce. Je suis quelqu'un de concensus tu sais, tout les trucs de mise-en-demeure contre toi, pis l'autre bloggueur, pis M.Lupien je trouve que c'est de l'argent et de l'énergie perdu. Je me dis que peut-être je pourrais intervenir comme médiateur dans ce genre de conflit. Un genre de représentenant des citoyens ordinaires, pour faire l'équilibre; je pense que je pourrais être utile à la ville.

Moi: T'a tu essayé de rencontrer l'Équipe au pouvoir?

Lui: Non, je veux rester indépendant, et mon financement serait pas d'accord ;) mais disons que j'ai reçu de bon conseils.

Moi: En tout cas je te souhaite que ça fonctionne et si tu as besoin d'aide tu peux compter sur moi.

Lui: Merci Luc, pis pas un mot sur mon identité, pour l'instant.

Moi: T'inquiète, té juste le fruit de mon imagination anyway :) Ciao!

1 Comments:

Anonymous Alainsteadele said...

Bienvenue a ton ami imaginaire Luc.
Tu peux lui dire qu'il aura pas mal de soutien.
Dis lui aussi que si il réussi il risque d'être comme le renard dans la basse cour.
bonne chance
Alain

9:57 p.m.  

Publier un commentaire

<< Home

Top Blogues BlogueParade.com - Annuaire des Blogues francophones
eXTReMe Tracker