2006-03-19

Suite à un commentaire d'un lecteur la semaine passée, mardi j'ai transmis le courriel suivant a QUELQU'UN: "Bonjour,Est-ce que vous pourriez me dire si les travaux pour améliorer la qualité et la quantité d’eau potable sur le territoire sont terminées? Est-ce que les sources d’alimentation en eau de surface (les lacs Matley et Violon) sont maintenants remplacées par des sources souterraines d’eau potable? Il parait que les travaux ont été interrompus derrière l'ancienne usine Rolland il y a quelques semaines parce qu'on y aurait trouvé des polluants.?Savez de quelle sorte et la provenance? Merci à l'avance pour l'information"






Vendredi, n'ayant toujours pas reçu de réponse, je transmet le même message à QUELQU'UN. Cette fois çi, je reçois rapidement dans l'après midi le courriel suivant: "Bonjour M. Millette,


Les travaux de mise aux normes de l’eau potable sont présentement en cours. La partie de génie civil est complétée et il reste la partie mécanique et électrique. Nous prévoyons la fin des travaux et la mise en service pour le 30 juin 2006.Pour de plus amples informations, n’hésitez pas de communiquer avec le soussigné.
Bonne journée!
QUELQU'UN
"





Dans le bulletin des actualités de mars 2005 on pouvait lire:"Des travaux pour améliorer la qualité et la quantité d’eau potable sur le territoire seront effectués d’ici la fin de l’année. Il y aurait donc un petit 6 mois de retard sur les travaux.

35 Comments:

Anonymous Pierrot said...

Luc, on n'a pas répondu à ta question au sujet de la contamination possible du sol derrière l'usine Rolland.
J'ai vaguement souvenance d'avoir entendu parler que des contaminants auraient été identifiés dans le sol derrière l'usine lors des travaux d'aménagement du Parc d'Affaires Rolland. La rumeur voulait que le ministère de l'environnement aurait approuvé la poursuite des travaux à condition que le sol contaminé soit recouvert d'une couche de glaise pour le sceller et empêcher l'infiltration d'eau et l'écoulement vers la rivière.
Est-ce que c'est la vérité et est-ce que l'installation des nouvelles conduites d'eau aurait pertubé la couche de glaise et exposé des contaminants?
A suivre!

Jean-Pierre St-Germain

10:05 a.m.  
Blogger André Bérard said...

Et si la Ville nous cachait quelque chose? Je connais quelqu'un qui a visité l'usine de traitement de l’eau. Lors de la visite, il a vu un contenant sur lequel il était écrit «Urbanium». Selon mes recherches, l'urbanium est un puissant psychotique, qui une fois dilué dans l'eau, permet de manipuler les pensées des citoyens. Je soupçonne la municipalité d'utiliser ce produit afin de promouvoir
la construction de condos sans soulever d'opposition. : )

C'est dimanche matin, il faut bien s'amuser un peu! non?

André Bérard

12:15 p.m.  
Anonymous Anonyme said...

Pour avoir travaillé dans le domaine de l'environnement, le terrain de l'ancienne papeterie Rolland est certainement contaminé. La salle de chaufferie utilisait du pétrole lourd pour fabriqué la vapeur etl durant l'été nous pouvons toujours apercevoir les tuyaux et le socle des réservoirs souillés par des années de négligeance.

La Rolland est d'autant plus contaminé par de l'amiante toujours visible de l'exterieur et non "sécurisé".

De plus lors des travaux de restauration, l'emploi de chlorure de méthylène (contaminant très toxique) à été rejeté directement à la rivière par les contracteurs engagé par la Corporation du Parc d'affaires La Rolland...

Pour ceux que ce dossier intéresse, je connais beaucoup d'autre histoire invraisemblable en relation avec ce parc...

11:31 p.m.  
Anonymous Anonyme said...

Apparaiment le lac Matley ne contient pas assez d'eau pour pouvoir attirer tous les projets de dévéloppement sur l'agenda de nos élus...

Heureusement, les effets de l'eau légèrement pollué ne se manifestent pas pour au moins 20 à 30 ans, à quel point les promotteurs et élus responsables n'y seront plus. Alors, convinçons-nous qu'on peut vivre avec des niveaux "tolérables" des polluants, et continuons nos efforts d'urbanisme!

Mes taxes ont augmentés de 14% pour le 2006. J'imagine que nous sommes tous en train de subventionner ce "progrès".

Aurèle.

2:36 p.m.  
Blogger André Bérard said...

J’ai parlé ce matin à monsieur Gabriel Latour, Président de la commission Sécurité publique et membre de la commission des Travaux publics et Services techniques de Sainte-Adèle et aussi épicier chez Métro. Je vous résume la conversation qui a eu lieu dans l’allée 3 devant les boîtes de craquelins.

Monsieur Latour confirme qu’il y a effectivement eu un problème de contaminant, là où passe la conduite d’eau. En fait, il s’agit d’huile contenue dans la terre. Cette terre a été retirée et décontaminée. Ils analysent également le sol en périphérie afin de s’assurer de sa propreté et de procéder à une décontamination s’il y a lieu. Il m’a assuré que la Ville ne lésinera pas sur ce point. La Source souterraine serait protégée par une importante couche de glaise faisant barrière à toute contamination. Monsieur Latour me soulignait que la nature des travaux entrepris est une première au Québec, sinon au Canada.

La somme investit dans le projet : 6,3 millions de dollars.

André Bérard

11:55 a.m.  
Anonymous Anonyme said...

6.3 $ millions pour augmenter la capacité d'eau potable!
Wow - c'est pas comme si on avait soif. C'est plutot pour attrire des futures projets de dévéloppement.
Payé par nos taxes municipales qui ont augmentés de 15% pour 2006!
La prochaine fois, je vote pour celui qui va baisser les taxes. M. Cardinale, on vous à élu par ce que vous avez l'aire sympathique (et pas de competition), mais on ne vous a pas donn.mandat de transformer notre village.
Maurice.

4:23 p.m.  
Anonymous Alain said...

Monsieur maurice
J'ai toujours voter pour la compétence des gens a élire.je crois que j'ai été naif.Maintenant,je ne suis pas étonné que nous ayons une telle équipe a la ville.(elue pour son air sympatique ).J'en crois pas mes oreilles.

5:53 p.m.  
Anonymous Anonyme said...

La ville ne lésinera pas mais qui va payer la ville? nous? Me semble que ce devrait être polueur payeur
non?
Les fondateurs du parc d'affaires
avaient supposément fait une étude de sol qui le disait non contaminé.
M. Latour siegeait avec ces fondateurs vont-ils payer?

Soleil

6:50 p.m.  
Blogger André Bérard said...

En diminuant le nombre de sources d'approvisionnement en eau potable, nous réduisons aussi le coût des analyses d'eau qui doivent être effectuées périodiquement. Parce qu'il s'agit d'une source souterraine, le traitement coûtera sans doute moins cher que pour l'eau provenant des lacs. Il y aura aussi moins de risques de pénurie à cause du débit exceptionnel de la nouvelle source. Avoir de l'eau de qualité qui coule directement du robinet est un privilège que nous avons. En 1998, j'ai dû travailler en Haïti. Il en coûtait environ 500 $ U.S. par mois juste pour combler les besoins quotidiens, ce qui ne comprenait pas l’eau potable! Ici, nous continuons d’assister au triste spectacle de citoyens qui lavent leurs voitures au boyau d’arrosage ou pire, qui nettoient leur stationnement au jet d’eau! Sortons un peu de notre petit patelin pour goûter à la chance que nous avons. Tout ne peut pas être gratuit!

André Bérard

7:01 p.m.  
Blogger Luc said...

Ce carnet commence à être vraiment intéressant...
Merci à tout les participants commentateurs. Vraiment, j'apprend plus de choses ici que dans le journal local...

8:29 p.m.  
Anonymous Pierrot said...

Luc, ce n'est pas étonnant; les correspondants du Carnet mis ensemble ont plus d'expérience et en savent plus que le ou les journalistes des hebdos locaux. A la défense des journalistes il faut dire qu'ils n'ont pas beaucoup de temps pour s'informer et que la plupart du temps, ils doivent se fier aux déclarations des élus qui eux non plus ne sont pas des spécialistes!
La seule chose que je déplore au sujet du carnet, c'est que très peu de participants daignent s'identifier.
C'est plutôt facile de dire toutes sortes de choses et de demeurer "unanime" comme disait Séraphin!
En passant, je suis d'avis que la qualité de l'eau potable vaut bien le prix qu'elle va nous coûter à condition que la ville exerce un contrôle serré et que les dépenses soient justifiées et rendues publiques.

Jean-Pierre St-Germain

9:01 p.m.  
Anonymous citoyen said...

J'aimerais bien savoir si le Ministère de l'environnement est informé de la situation... Normalement, la Loi stipule que vous devez les aviser immédiatement.

Il faut être "cave" de penser que cet emplacement à été décontaminé selon les règles de l'art, j'aimerais bien voir les études de caractérisation des sols du Parc d'affaires La Rolland.

Ben voyons Monsieur le "spécialiste" Gabriel Latour, depuis quand qu'une couche d'argile fait barrière à des contaminants...

Anyway, c'est pas mal plus compliqué que les explications simpliste qu'il a donné.

À ce sujet je vous invite à aller voir ler liensuivant:

http://www.mddep.gouv.qc.ca/sol/inter.htm

La papetière Cascades a fait la meilleure vente de leur vie en cédant cette "dump" pour 1$ à la Corpo.

Pour ce qui est des coûts reliés aux analyses et aux types de traitement, ils resteront sensiblement les même, dommage pour une autre fois une baisse de taxe...

En terminant, M. Millette je vous remercie de cette tribune et j'espère pouvoir vous convaincre de joindre notre future formation qui va "planter" la gang à Cardinal !

9:37 p.m.  
Blogger André Bérard said...

Je suis d'accord avec Pierrot sur tous les points : OK pour les coûts reliés à l'eau, à condition que la gestion de ces coûts ait la même transparence que l'eau elle-même. D'accord aussi concernant les anonymes. Facile de crier « mort aux cons» bien emmitonné dans une foule, sous le couvert de l'anonymat. Signer son commentaire, c'est lui donner une colonne, une crédibilité et ça oblige l'auteur à ne pas dire n'importe quoi, n'importe comment.

André Bérard

8:22 a.m.  
Anonymous Anonyme said...

rumour again : city ask for modifications to the proposed plan to build towers. Oh, goodness. What are citizens to do? Where is the press coverage of these rumours, and why has the city not responded to the nice public? It is a shame that no news in this case is bad news. But how can we be sure? There is much talk and nothing written about the current events surrounding the Manoir. Why not come give us the total story of the city's position on this? Doesn't anyone feel this is good for city to notify the public or is this all being swept under the carpet?

1:17 p.m.  
Anonymous Petit Robert ! said...

Mon cher André,

Voici donc mon nom...

Jean-Paul Cardinal...

As-tu plus confiance en ce que tu lis ?

2:07 p.m.  
Blogger André Bérard said...

D'accord Petit Robert, une signature ne garantit pas qu'il s'agit réellement du vrai nom de l'auteur du commentaire. Mais je vois tout de suite que vous n'êtes pas le vrai maire, puisqu'il n'y a aucune faute dans votre message : )

En ce qui me concerne, André Bérard est mon vrai nom. Nous devons nous en remettre à la bonne foi des participants.

André Bérard

3:39 p.m.  
Anonymous Anonyme said...

Cher Pierrot,

Il n'y a pas si longtemps encore vous ne vous identifiez pas. A la lecture des commentaires je constate que cela vous a pris un certain temps même chose pour vous M. Bérard. Ce n'est pas parce qu'un commentaire est anonyme qu'il est truffé de faussetés. Renseignez-vous plutôt mais aux bonnes personnes.

Soleil

7:38 p.m.  
Anonymous Anonyme said...

Franchement... what a useless debate. Sure, it would be nice if everyone signed their name... but this is a Blog, not the Magna Carta.

For those of you who don't mind paying for a $6.3M water system to sustain further urban development, I can only assume you are renting your domicile. For the rest of us, Lake Matley was just fine thank you very much!

Now, if we could just focus on the things that matter (instead of blog grammar and protocol), we might actually be able to save our village for the benefit of our families and future generations.

Biff.

8:14 p.m.  
Blogger Luc said...

En ce qui me concerne, l'anonymat ne me dérange aucunement, ni les les fautes d'ortographes, ni les commentaires en anglais ou en allemand.

Par ailleurs, je vous demanderais, un minimum de respect envers les individus. On peut critiquer les politiciens, mais il n'est pas nécessaire de les insulter personnellement.

J'ai un profond respect de la liberté d'expression. Je ne voudrais absolument pas être obligé de limiter cette liberté.

9:06 p.m.  
Anonymous Pierrot said...

Si vous êtes trop peureux ("pissou") pour signer de votre vrai nom ça vous regarde mais ça me donne une idée de ce que vous representez!. En ce qui me concerne vos commentaires anonymes ne valent pas grand chose!
Si vous espérex planter les élus actuels un jour, il faudra bien finir par donner votre nom!
Entre temps, continuez à vous cacher et à déguster l'eau du Lac Matley!

Jean-Pierre St-Germain

9:08 p.m.  
Blogger André Bérard said...

Luc, la blague concernant les fautes d'orthographe du maire reste, dans le contexte du message de Petit Robert, une plaisanterie anodine et non une insulte personnelle. Désolé que vous l'ayez pris de cette façon. Si le commentaire vous offense, n'hésitez pas à le retirer. Après tout, c'est votre blogue. Pour ce qui est des signatures, je reste sur ma position. Je m'explique mal que les gens qui prétendent avoir quelque chose à exprimer n'osent pas aller jusqu'au bout en signant leur commentaire. Ça ne me dérange pas, je trouve ça simplement « ordinaire », même s'il ne s'agit que d'un blogue.

En ce qui me concerne, le sujet est clos

André Bérard

10:17 p.m.  
Anonymous Anonyme said...

je crois que certaines personnes devraient s'envoyer des Email.Ce serais plus sur pour l'identification .Pour ceux qui ont l'esprit ouvert ,continuez de bloguer,ce blogue est très bon.Bravo Luc et continuez. Vous êtes un vrai blogueur.

11:08 p.m.  
Blogger Maurice said...

Eviddement les commentaires non-signés ont moins de poids (ex : personne semble de croire que M. Lupien veut mettre des tours sur son manoir)... c'est normal.

C'est surprennant qu'il y en a ici qui sont pour payer plus de taxes pour la nouvelle source d'eau; il ne me semble pas d'être mieux qu'avant. En plus, je crois bien que c'est pour mieux répondre aux futurs besoins des futurs projets de construction. Tout cela laisse une très mauvaise gout dans ma bouche!

12:12 a.m.  
Anonymous Anonyme said...

J'aime bien lire les commentaires.
Mais plusieurs questions ont été posées dont la première de Luc mais il semble y avoir bien peu de réponses claires de nos dirigeants
non? Ou trouvera-t-on les réponses?

12:13 a.m.  
Anonymous Pierrot said...

En ce qui concerne l'eau potable, je crois que la ville n'avait pas vraiment le choix. Selon une directive de Québec les municipalités qui utilisent de l'eau de lacs, de rivière ou de puits de surface devaient s'équiper d'une usine de filtration adéquate coûteuse à construire et à opérer ou trouver de nouvelles sources d'approvisionnement. Une partie du secteur St-Adèle était déjà alimentée par des puits artésiens.
La ville a donc décidé de faire faire des forages et un ou des puits artésiens ont été localisés derrière l'ancienne usine Rolland.
Il paraît que cette eau est d'une très bonne qualité, ne requiert qu'un minimum de traitement et que de plus le volume d'eau disponible est plus que suffisant pour réduire les risques de pénurie estivale et garantir les besoins futurs.
Est-ce que tout cela est vrai?
Que ceux ou celles qui en savent plus ou peuvent obtenir des informations supplémentaitres nous renseignent s.v.p.

Jean-Pierre St-Germain

2:32 p.m.  
Blogger South said...

La somme investit dans le projet : 6,3 millions de dollars.
Ouash, c'est effrayant

8:53 p.m.  
Anonymous Baron Empain said...

C'est ben beau de s'identifier sur l'internet: vous pouvez mettre votre nom au complet, adresse, numéro d'assurance sociale et les dates de vos vacances si vous voulez. Mais je me demande si monsieur Gabriel Latour, Président de la commission Sécurité publique et membre de la commission des Travaux publics et Services techniques de Sainte-Adèle et aussi épicier chez Métro savait que ces commentaires serait postés sur 'internet...

12:54 a.m.  
Blogger André Bérard said...

Lorsque je lui ai parlé, J'ai dit à monsieur Latour que je participais au Carnet de Ste-Adèle et que plusieurs citoyens se questionnaient au sujet de l'eau. Je n'ai pas de lien privilégié avec M. Latour. Je ne suis qu'un citoyen parmi tant d'autres qui lui pose des questions pour mieux comprendre les décisions de la municipalité. Si les informations divulguées lors de cette conversation ne devaient pas «coulées», il n'avait pas à me les confier comme ça, sur le ton de la conversation, dans le cadre de son travail en replaçant des boîtes de craquelins. L'épicier m'a aussi dit que la Ville avait engagé «une spécialiste des communications », pour reprendre ses propres termes, afin de produire des documents explicatifs destinés à la population. Les informations seront divulguées à la population officiellement sous peu. Je souligne que M.Latour me paraît très fier de cette réalisation et semble convaincu que c'est pour le plus grand bien de sa ville et de ses citoyens.

Certains participants de ce carnet me paraissent bien frileux. Ils critiquent sans cesse les décisions des élus sur des ouï-dire, et se plaignent de la façon dont on obtient des réponses. Faudrait se brancher! M. Latour n'a pas été mis sous écoute! Il a parlé ouvertement à un citoyen qui le questionnait. Tout carnet qui se respecte a son lot de chialeux pathologiques. Peu importe le sujet, ils trouveront toujours quelque chose à redire. C'est ainsi

Ce carnet pourrait aussi servir à diffuser de l'information pertinente concernant les enjeux importants qui y sont abordés quotidiennement. Non?

André Bérard

8:34 a.m.  
Blogger Luc said...

"L'épicier m'a aussi dit que la Ville avait engagé «une spécialiste des communications »," Qu'elle ne se gène pas pour communiquer avec moi, ça me fera plaisir de transmettre l'information ici.

Habituellement lorqu'on engage quelqu'un pour s'occuper des "communications" c'est surtout pour utiliser la langue de bois. Rien de mieux qu'un responsable des relations publiques pour parler dans le vide. "Est-ce vous augmentez les taxes cettes années?" rép.: "Non, nous créons un fond des générations pour les futurs citoyens, blablabla...."

8:42 p.m.  
Anonymous Anonyme said...

Bravo Luc! C'est effectivement vrai qu'en politique lorsqu'on prend un spécialiste des communications c'est pour à peu près ne rien dire. C'est aussi souvent pour empêcher que les politiciens en disent trop ou commettent des bévues. Ont-ils quelque chose à cacher?

7:32 a.m.  
Anonymous Anonyme said...

Pierrot vous dites que un ou des puits seraient derrière la Rolland
y en a qui disent que non. Est-ce que quelqu'un le sait?


Soleil

9:33 a.m.  
Blogger Luc said...

Sur la première photo, en arrière de la Rolland, on aperçoit un petit bâtiment avec un toit vert. Qulqu'un connait l'utilité de ce bâtiment?

5:53 p.m.  
Anonymous Pierrot said...

Ce bâtiment est l'usine de traitement des eaux usées de la Ville de Sainte-Adèle, districts de Sainte-Adèle et Mont-Rolland. Tous les égoûts y sont acheminés pour y être traités et l'eau ainsi traitée est retournée à la rivière. L'emplacement a été choisi parce qu'il est situé dans une zone basse et qu'il est près de la rivière, ce qui évite d'avoir à pomper l'eau traitée. Pour les égoûts cependant, il ya quelques stations de pompage dans des endroits de la ville pour pousser les eaux usées des zones très basses vers l'usine d'épuration.
C'est exact qu'un ou des puits artésiens qui vont fournir l'eau au réseau d'acqueduc est(sont)
situé(s)derrière l'usine Rolland mais sur la terre voisine très loin de l'usine et beaucoup plus haut. Je suis persuadé que cette nappe d'eau n'a pas été contaminée par l'usine. De toute façon, beaucoup d'analyses ont dû être faites avant d'autoriser l'utilisation de ce ou ces puits.
Encore une fois, j'apprécierais que ces informations soient corroborées par une source officielle.

Jean-Pierre St-Germain

10:35 p.m.  
Blogger Luc said...

Merci, super intéressant M.St-Gernmain.

"Encore une fois, j'apprécierais que ces informations soient corroborées par une source officielle. "

Pour ça il faudra attendre la « spécialiste des communications », je pense...Je vais lui envoyer ma carte avec l'adresse du carnet ;)

9:28 a.m.  
Anonymous Anonyme said...

Comment se fait-il que la ville engage une firme privé soit Sima Plus pour surveiller les travaux relatifs à l'eau potable alors que la ville a engagé récemment des ingénieurs permanents? Quelqu'un peut-il me répondre?
Nos intérêts sont-ils bien protégés?

8:56 p.m.  

Publier un commentaire

<< Home

Top Blogues BlogueParade.com - Annuaire des Blogues francophones
eXTReMe Tracker