2006-01-14

La construction d'un "immeuble" qui avait débuté au mois de décembre est maintenant presque terminée. D'après un lecteur, ce bâtiment devrait abriter la station de surpression pour l’eau potable provenant des nouveaux puits «Riverdale». Les commentaires diffèrent beaucoup d'un citoyen à l'autre. Les uns critiquent la disparition d'un autre espace vert et s'interrogent sur l'architecture de cette station. Les autres approuvent le style rustique et considèrent comme nécessaire l'amélioration du système d'eau potable.






En tout cas, tous s'accordent pour dire que les petits bancs qui permettaient de reprendre notre souffle en montant la côte Morin, vont leur manquer...

26 Comments:

Anonymous Pierrot said...

Ce n'est pas qu'une question d'améliorer le service d'eau potable. Il s'agit surtout d'éliminer l'approvisionnement de l'eau provemnant des lacs Matley à Ste-Adéle et Violon à Mont-Rolland.
L'eau de surface des lacs demande des traitements coûteux et pas toujours fiables au point de vue santé. Qu'on se rappele la tragédie de Walkerton en Ontario où plusieurs personnes son mortes aprés avoir consommé de l'eau mal traitée. Je veux bien être attristé par la disparition des petits bancs et d'un coin d'espace vert mais la qualité de l'eau potable doit avoir la priorité. Qu'en pensez-vous?

4:55 p.m.  
Anonymous Anonyme said...

En passant vous trouvez pas que l'eau est fortement chlorée ces temps-ci? J'ai l'impression de boire de l'eau de javel...

6:11 p.m.  
Anonymous André said...

Je trouve le bâtiment pas si mal. Bien sûr, nous avons perdu un banc, mais pour une fois que nous sentons le début d'un souci d'esthétisme de la part de la Ville, nous devrions nous en réjouir! Mais, il y aura toujours des chialeux. Si la cabane avait été peinte en bleue, ce serait le mauvais bleu et ainsi de suite. Je suis d'accord avec Pierrot qui nous rappelle que les enjeux importants reliés à l'eau valent bien le sacrifice de quelques bancs! Non?

2:48 p.m.  
Anonymous Anonyme said...

Une structure traditionnelle, felicitations Sainte-Adele! Robert

6:14 p.m.  
Anonymous André said...

Histoire de revenir à la charge concernant les impacts des différents projets susceptibles de modifier à jamais le paysage de notre ville et de notre région (Manoir Lupien, Tours Delacroix, etc.) voici un extrait de la Charte des paysages élaborée par le Conseil du paysage québécois dont vous trouverez le lien plus bas.

LA NOTION DE PAYSAGE
Le paysage est a? la fois le re?sultat et la reconnaissance des occupations successives du territoire. Le territoire que l’on observe aujourd’hui allie un ensemble des e?le?ments environnementaux
aux multiples actions de l’homme. Dans ce processus continu, le territoire en constitue la
matie?re premie?re; il devient paysage lorsque des individus et des collectivite?s lui accordent une
valeur paysage?re.

Le paysage est source de cre?ation et d’expression. Il sert de lieu de me?moire et de lien avec notre
passe? dont il importe de pre?server les e?le?ments les plus fondamentaux. Un paysage peut e?tre
emble?matique pour tous les Que?be?cois ou unique a? chaque communaute? sans qu’il pre?tende
ne?cessairement e?tre exceptionnel. Le paysage traduit nos pre?occupations relatives a? la qualite? de vie et notre re?sistance a? la banalisation des spe?cificite?s territoriales.

Le paysage e?volue constamment et a? des e?chelles diverses. Que ce soit dans l’aire domestique
prive?e, dans le champ des infrastructures publiques ou dans celui de l’exploitation industrielle
des ressources, les paysages se transforment quotidiennement en fonction des choix individuels et des orientations collectives du moment. Le paysage inspire la culture dans la diversite? de ses
manifestations et l’enrichit ou l’appauvrit selon les choix d’activite?s ou de de?veloppement.
Le paysage est d’inte?re?t public, de responsabilite? individuelle et collective. Chaque communaute?
est de?positaire du territoire qu’elle occupe et responsable de la valeur paysage?re qu’elle lui attribue.

Les interventions sur une portion de territoire par un proprie?taire foncier ou un organisme engage
sa responsabilite? a? l’e?gard des valeurs collectives et publiques du paysage. Dans le cadre de leur
compe?tence, les collectivite?s locales, re?gionales et nationales sont les garantes et les gestionnaires
d’un bien dont l’inte?re?t commun est e?vident.

UN ENJEU COLLECTIF
Chacune de nos pratiques territoriales entrai?ne une incidence directe sur la valorisation des paysages.
Or nos instruments actuels d’ame?nagement e?vacuent trop facilement les rapports sensibles de notre collectivite? a? l’e?gard du territoire. Si certains paysages, te?moignages d’un patrimoine se?culaire ou de la pre?sence de composantes naturelles fortes, ont acquis un statut qui favorise leur protection, il faut reconnai?tre que nombre de paysages moins exceptionnels sont fragiles, vulne?rables et en danger.

L’uniformisation et l’incohe?rence dans la gestion des espaces peuvent avoir une incidence majeure
sur les besoins d’identification et d’appartenance de ses occupants. Il est donc essentiel que la protection et la mise en valeur du paysage devienne un objet de concertation: institutions, entreprises, professionnels et citoyens doivent arbitrer, en toute connaissance de cause, les orientations re?gionales et locales en ces matie?res. Le paysage doit se construire sur la base d’une entente collective.


Pour en savoir plus
Conseil du paysage québécois

André B

2:48 p.m.  
Anonymous Anonyme said...

Hey, I specificaly went to see the pumphouse!

I must say it is kinda 'cute'.
Certainly more appropriate for Pays d'en Haut than an industrial 'tin shack'.

Just hope that when I ask for a 'derogation' I get it as easily as the pumphouse did.

5:19 p.m.  
Anonymous Pierre Jodoin said...

Merci à André B. d'apporter de la lumère sur la notion de "paysage".

La disparition du petit parc côté nord au milieu de la côte Morin m'amène à me poser les questions suivantes:

1- La ville de Sainte-Adèle at-elle prévue la relocalisation du parc?

2- La ville de Sainte-Adèle a-t-elle court-cicuité le processus réglementaire de soumission des plans au CCU étant donné que ce batiment fait partie d'un PIIA?
L'architecture, la dimension, la couleur du bâtiment et l'emplacement du bâtiment s'intègrent-ils bien avec l'ensemble des autres constructions dans le voisinage?
C'est pourtant un pré-requis essentiel dans les demandes de construction et de rénovation dans un PIIA.

3- La ville de Sainte-Adèle a-t-elle reçu l'approbation de son département d'Urbanisme quant à la marge de recul, la marge latérale et la marge frontale?

4- et le nombre de place de stationnement?

Comme le mentionne un utilisateur anonyme dans la présente chronique: "Just hope that when I ask for a 'derogation' I get it as easily as the pumphouse did".

Quant à la qualité de l'eau personne ne s'oppose à puiser dans les puits Riverdale afin de minimiser les risques de contamination; cependant ne contaminons pas le processus déjà établi de soumission des plans au Service d'Urbanisme. Monsieur Dontigny, le directeur, doit avoir un sérieux mal de bras...

Avec un peu d'imagination et de consultation, il aurait été facile de construire la station de surpression des eaux dans une voûte souterraine et de remettre en place le parc, les bancs et l'aménagement paysager existant.

Intégrer les différentes contingences; qu'en pensez-vous Monsieur Dontigny?

7:27 p.m.  
Anonymous Anonyme said...

Comité consultatif d'urbanisme (C.C.U.)

Le C.C.U. est composé de 7 citoyens , nommés par résolution du Conseil et de 2 conseillers

Composition du comité voir ici

Comité consultatif d'urbanisme (C.C.U.)
Composition du comité Président M. Robert Lessard
Vice-président Mme Monique Meilleur-Viau
Secrétaire et conseillère Mme Josée Barbeau
Conseiller M. Gary Quenneville
Membre citoyen M. Paul-Henri Simard
Membre citoyen M. Michel Charbonneau
Membre citoyen M.Jean-Pierre Pariseau
Membre citoyen M. Paul Gervais
Membre citoyen Mme Sonia Leroux
Personne ressource M. Jean-Pierre Dontigny


Le comité consultatif d’urbanisme (C.C.U.) est un organisme mandaté par le Conseil municipal pour faire des recommandations, principalement en matière de d’urbanisme et d’aménagement du territoire. Dans certains dossiers, son intervention est obligatoire avant la décision par le Conseil municipal. C’est le cas notamment des demandes de dérogations mineures et des demandes de P.I.I.A. (plan d’implantation et d’intégration architecturale)

Réunions

Le comité se réunit, à huis clos, sur une base mensuelle. Dans certains cas, il est possible, aux personnes qui en font la demande, de rencontrer le comité afin de présenter un projet ou une demande en particulier

9:31 a.m.  
Anonymous Anonyme said...

Mme Josée Barbeau

Présidente de la commission Plein air et environnement
Membre de la commission Urbanisme
Membre du comité consultatif d'Urbanisme

M. Pierre-Antoine Guinard

Président de la commission Administration
Membre de la commission des Finances et développement économique
Membre de la commission Loisirs

Mme Marlène Houle

Présidente de la commission Loisirs
Membre de la commission Administration

M. Guy Nault

Président de la commission Travaux publics et Services techniques
Membre de la commission Sécurité publique

M. Gabriel D. Latour

Président de la commission Sécurité publique
Membre de la commission Travaux publics et Services techniques

9:32 a.m.  
Anonymous Un citoyen consterné said...

Pour votre information Monsieur le Maire...ceci provient de votre Service d'Urbanisme!!!

Le rôle du service d’urbanisme est de planifier, de gérer et de contrôler l’aménagement du territoire, en vue d’assurer une organisation et une utilisation efficaces et harmonieuses du milieu

Il voit à l’application des règlements d’urbanisme, à l’émission des permis de construction et des certificats d’autorisation

Il fournit l'information aux citoyens sur la réglementation municipale en vigueur, en matière d’urbanisme, de zonage, de lotissement, de construction, et veille à ce que toutes les exigences soient respectées

Permis et inspections

Avant d'investir dans des travaux de construction, prenez le temps de bien vous informer. Cette démarche simple permet d'entreprendre correctement tout projet de construction ou de rénovation. Elle vous informe sur la nécessité ou non d'obtenir un permis

9:42 a.m.  
Anonymous Anonyme said...

M. Jodoin a écrit: "Avec un peu d'imagination et de consultation, il aurait été facile de construire la station de surpression des eaux dans une voûte souterraine et de remettre en place le parc, les bancs et l'aménagement paysager existant."

Sans vouloir être "contradictoire", pourquoi croyez vous qu'il aurait été facile de construire une voûte souterraine a cet endroit ? Le coût n'aurait-il pas été plus élevé (matériel,temps de construction, ingénierie plus complexe, sans compter les frais d'entretient/surveillance mécanique probablement plus grand) et ce, si le sol le permets...

Un "ps" pour le premier commentaire de Pierrot : Walkerton est approvisionnée en eau potable par des puits.... La "fameuse" contamination est survenue probablement (l'hypothèse retenue) lorsque du purin et/ou de l'eau usée ont infiltré le systeme suite a une innondation (après une tempête) combiné avec le mauvais fonctionnement d'une machine utilisée pour introduire le chlore. La tragédie réside dans le fait que les 2 responsables municipaux n'ont pas réagit, même en connaissance de cause...

ENB

9:53 a.m.  
Blogger South said...

Personne ne semble se souvenir qu'il y a eu auparavant,il y a assez longtemps une construction sur cet emplacement.
En effet, il y a avait une magnifique station de pompier avec tour.
Contrairement a ce que les gens pensaient, la tour ne servait pas pour localiser les incendies mais pour faire sècher les boyaux.
Cela serait interessant de retrouver une photo de cette construction.
Un vieux de la vieille de Ste-Adèle

9:27 p.m.  
Anonymous fernande said...

ouf j ai des neuronnes qui font des 360 degré en lisant les posts de ce sujet

toulmonde a raison......
un a la fois!
mais c est ok ...
l info c est bien
et surtout que ici on regarde tous les facettes dun sujet.

et on decouvre que c est pas tjrs facile d etre decideurs

mais on constate aussi
que si les decideurs
accordaient juste un peu plus de temps a la consultation
eux aussi pourraient faire le tour....
je sais
ils vont repondre que tout avait été annoncé selon la loi
,mais pas tjrs evident de saisir
les textes officiels des journeaux....
..meme que ca prendrait des mises a jours regulieres
sur le vocabulaire hermetique
qui y est utilisé.......
. est ce bien justement là l intention.?
seul ceux qui sont ds le coup comprennent?

ben non surement pas voyons donc!
mais ptre qu un groupe de citoyens
interessés par les projets
aurait le droit
le privilege la permission de "caller" des reunions d informations?
des reunions pas officilles ben sur
mais juste des informations
pas arrangées avec le gars des vues (et je ne parle pas ici de tom fermanian)
des informations objectives
pas biaisées
pas frimées...
ah que de questions en ce jours gris.....

1:01 p.m.  
Blogger Maurice said...

Wow - un station de pompier avec tour! Je veux voir un photo...

D'après moi, et comparé aux projets delaquoi et les condos funeraires, le nouveau station de pompage est assez correct - il ressemble plus ou moins la plupart des édifices sur le rue Morin; on ne voit ce genre d'architecture "canadien" qu'au Québec!

Compliments aux responsables!

1:44 p.m.  
Anonymous capucine said...

comme il a de l'action ici !! Bravo Luc grâce à toi et ton blog on peut se dire !
en ce qui concerne la «cabane dans la côte» je trouve l'architecture absolument ÉPOUVANTABLE !!c'est pas parce qu'on est des Pays d'en Haut..du Curé Labelle..de Séraphin..viande à chien..qu'on doit perpétuer ce modèle désuet au coeur d'un village. Je comprends de moins en moins le fil conducteur du maintien d'un tel comportement et cela sans nullement dénigrer notre passé! c'est au présent qu'il faut planifier pour le futur! Comme il a déjà été mentionné..les« cabanes au Canada» les «fresques» de draveurs..les activités «retro nostalgia» sont dépassées...ASSEZ!!TERMINÉ!!SVP...!! Mieux rien faire que continuer ainsi..Il y a plein de personnes ressources, avec de la vision qui sont prêtes à s'investir. Je crois de plus en plus qu'un renouvellement à l'hôtel de ville doit être fait. Plus d'envergure et de vision...!!

9:19 a.m.  
Anonymous Pierrot said...

Merci pour les précisions sur la tragédie de Walkerton.
Assez inquiétant d'entendre les vierges offensées sur l'esthétique de la construction et les grands enjeuz de l'urbanisme alors que la qualité de l'eau ne semble pas préoccuper grand monde!
A croire que tout le monde achète de l'eau embouteillée à $2 le litre ou plus!
Le pire, c'est ce nouveau français "bâclé", issu du clavardage que les paresseux nous imposent! Un petit effort s.v.p. Comment nous faire croire que vous pouvez penser si vous ne pouvez pas écrire convenablement la langue pour laquelle on se bat depuis des centaines années!

10:42 a.m.  
Anonymous arthur said...

Aucune urgence dans le dossier de l'eau potable, "Pierrot l'enjeuz".

Mais certainement une urgence des élus, du directeur général et des des directeurs des différents services de respecter leurs propres règlements, surtout dans un PIIA.
À part ça mon Pierrot, c'est pas parce qu'il y a une urgence qu'il faut passer par-dessus le Sevice d'Urbanisme et se foutter de tous les citoyens qui attendent patiemment comme des petits connards pendant plusieurs semaines sinon des mois pour avoir un permis de rénovation et/ou de construction.

Lis l'article de Pierre Foglia de samedi le 14 janvier 2006, Pierrot, pis après ça tu me reparlera de la démocratie d'urgence...

Pierrot, n'oublie pas que les élus et les fonctionnaires municicipaux sont au service des citoyens et non le contraire!!!

Grand temps que la transparence des élus soit de retour au même titre que l'eau de Sainte-Adèle...

Une petite "tisane" du lac Matley
avec ça, Batman?

3:17 p.m.  
Anonymous André said...

Bravo Pierrot! Je vois que tout comme moi, tu en as jusque-là des pcq, des tjrs et p@#4rj. As-tu remarqué que les idées formulées dans cette nouvelle langue atrophiée sont généralement nébuleuses? Dans le même élan, nous pourrions aussi demander à tous les anonymes d'accompagner leur commentaire d'une vraie signature.

Signé : André Bérard

6:56 p.m.  
Anonymous Pierrot said...

Cré Arthur, tu as bien raison, enjeu au pluriel prends un "x" et non "z".
En passant, je n'ai pas besoin de Foglia pour me faire une opinion, moi!
En repassant, le verbe "foutter" n'existe pas dans ma langue à moi! On dit plutôt "foutre"
On a tous droit à une petite erreur de temps en temps.
Sans rancune!!! et à la prochaine!

7:47 p.m.  
Anonymous Anonyme said...

Cher Pierrot le "pointu",

T'es "mûr" pour la mairie...pas besoin de personne pour te faire une idée et prendre des décisions!!!

Va te faire FOUTTRE. C'est probablement pas dans ton dictionnaire, on s'en calisssse.

11:34 a.m.  
Anonymous André B. said...

Hé ho! le sujet de ce carnet n'est pas la langue française! Chacun a droit à sa petite erreur de temps en temps. Non? Cela dit, il est vrai que certains participants s'expriment en langue cro-magnonne. C'est pitoyable, navrant et c'est tant pis pour eux! Entre la mauvaise orthographe et la syntaxe douteuse, ce qui me trouble le plus, c'est l'incapacité à organiser convenablement une idée.

Maintenant, si nous retournions à nos moutons?

André B.

7:21 p.m.  
Anonymous Anonyme said...

Bêêeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeêêêêêêê...oui!!!

6:24 p.m.  
Anonymous Yvonne said...

Lu dans le bulletin des actualités municipales édition de janvier 2006 (sur le site officiel de la Ville.

"Modifications à la station de pompage sur la rue Morin

La station de pompage d'eau potable de la rue Morin, face à la rue Blondin, sera modifiée pour en améliorer l’aspect esthétique.

Le bâtiment est déjà conforme aux normes provinciales."

...mais non aux normes municipales !!! Les plans et devis de la nouvelle station de pompage n'ont jamais été soumis au département de l'Urbanisme de la ville et ne respectent aucunement les normes municipales quant aux marges de recul, latérales et frontales !!!

La station a été construite dans un PIIA c'est-à dire dans une zone ou toute construction et/ou ré-aménagement de batiment doit être soumis au CCU (Comité Consultatif d'Urbanisme) qui fait par la suite des recommandations au Conseil de Ville; le dossier n'a jamais été soumis au CCU ...!!!

Et le Conseil de Ville s'apprête à demander une dérogation au CCU pour rendre légal le nouveau bâtiment illégalement bâti par elle-même.

Et après ça la Ville de Sainte-Adèle mandate ses procureurs contre Monsieur Lupien...

"Manoir près de la croix du Sommet Bleu: mandat à des procureurs pour faire respecter la règlementation. Il y a actuellement quelques problèmes reliés à la construction du nouveau bâtiment près de la croix du Sommet Bleu. Les membres du Conseil mandatent les procureurs de la Ville pour s’assurer que les règlements municipaux soient intégralement respectés dans ce dossier."

Docteur, docteur, je penses que je me suis tromper de pilules ce matin %$?&&?%/"$/$

Et vous Monsieur le Maire, vous avez l'air d'en fumer du bon par les temps qui courent.

Ouais, moi aussi j'ai ben hâte aux prochaines élections municipales

4:49 p.m.  
Anonymous Anonyme said...

Well done!
[url=http://vhfhyiwc.com/cqeb/qjox.html]My homepage[/url] | [url=http://almcwvsg.com/lkpu/lhms.html]Cool site[/url]

10:54 p.m.  
Anonymous Anonyme said...

Well done!
My homepage | Please visit

10:56 p.m.  
Anonymous Anonyme said...

Great work!
http://vhfhyiwc.com/cqeb/qjox.html | http://rccajbgr.com/dvbn/fglw.html

10:57 p.m.  

Publier un commentaire

<< Home

Top Blogues BlogueParade.com - Annuaire des Blogues francophones
eXTReMe Tracker