2004-07-19

"La rue des artistes" située près du Spago est maintenant
officiellement ouverte. Le CorRid'ArT nommée ainsi par les instigateurs du projet , a comme objectif de réunir des artistes multidisciplinaires. Les photos sont de notre collaborateur spécial Claude Millette.

La séance du conseil du 19 juillet: dévoilement de la représentation du parc Montclair nouveau et amélioré: plus champêtre et moins urbain, les habituelles questions de M.Trépanier, et projet de quarante logements sociaux sur les terrains de la ville.

2 Comments:

Anonymous Anonyme said...

LE CORRID’ART DE SAINTE-ADÈLE
DES REMINESCENCES…:

A la suite du choix d’un nom pour la rue des artistes à Sainte-Adèle, le nom de Pauline Rochon avait été soumis…mais…

Après une petite enquête locale, le nom ne disait absolument rien à la jeune génération de Sainte-Adèle, et, même pour les aînés, ce ne sont que de vagues souvenirs.

A la suite de ces constatations, je me suis permis d’effectuer des recherches sommaires à ce sujet.

Mme Pauline Rochon a tout d’abord commencé par ouvrir un petit commerce dans la maison de son père. Cette maison existe encore, comme restaurant connu sous le nom de la Creperie Bretonne et avait alors pour nom, La Pèlerine. Elle est située du coté nord de la rue Morin près de la rue Valiquette.

Mme Rochon eut alors un ambitieux projet de fonder un centre d’art. Ici, je cite, à partir d’une découpure de journal du temps "..Surmontant le désintéressement, et, même à l’occasion l’opposition de la population locale de ce petit hameau laurentien de villégiature.(il faut comprendre que la population venait à peine de sortir de sa léthargie ainsi que d’un certain puritanisme atavique. et qu’on la prenait par surprise avec un tel projet) elle réussi avec l’aide D’Agnès Lefort a fonder le Centre d’art de Sainte-Adèle."

À la suite de ma recherche, si ce n’est que du Curé Aubin, B.Thompson, mme Conrad Archambault et Roland Liboiron, on ne voit rarement d’autres noms de la population locale.

Le centre d’Arts de Sainte-Adèle avait pour but la reconnaissance des BEAUX-ARTS en fournissant des cours donnés par des artistes réputés,et en marge des dits cours, il y aurait des causeries, des films de choix, documentaires, des concerts ou théâtre d’été sous les étoiles présentés

Je cite Claude-Henri Grignon. C’est un grand honneur pour le village de Sainte-Adèle en même temps qu’un privilège appréciable que de voir s’instaurer chez nous un tel Centre original destiné aux développements artistiques et intellectuels qui glorifient les civilisations..

J’ai obtenu copie d’un magnifique dépliant préparé par Robert Lapalme : on peut y voir la liste des cours qui se donnaient par de réputés professeurs tels que Jacques G.De Tonnancour, Roland Leduc, Marcel Barbeau..et j’en passe.

Le Centre d’Art avait bonne réputation jusqu’en Floride,selon les archives consultées.

C’est dans cette période qu’eut lieu LA NUIT DES LAURENTIDES.Je me souviens tout particulièrement de la fameuse fresque rurale de Robert Lapalme pour y avoir donné quelques coups de pinceau.Cette fresque couvrait la rue Morin, ,à partir de la rue Valiquette vers le haut.

LA NUIT DES LAURENTIDES avait attiré ,dans ces années 50, plus de 20,000 personnes…c’était tout un évènement. Ils y avaient des lanternes chinoises dans tout le village, des feux d’artifice sur les pentes 40/80, la population locale s’en donnait à cœur joie en enseignant les danses carrées aux touristes, il y eut une parade de nuit sur le lac rond avec des chaloupes toutes illuminées; une parade dans le village, une fête foraine…etc.

Ce n’est qu’un court résumé d’activités qui avaient réussi à placer Sainte-Adèle sur la carte du monde.

Finalement, loin de moi l’idée de préconiser un autre tonitruant village comme Saint-Sauveur , mais j’ose espérer que des initiatives tels que celle de la rue des artistes *Le corrid’Art de Sainte-Adèle* redonnera à Sainte-Adèle des bribes de sa splendeur d’antan.



Claude Millette

Un vieux de la place….

10:12 p.m.  
Blogger Lora Senechal said...

Thank you for this!

I am trying to find the copyright holder for Agnès Lefort, who wrote a brief article that I would like to include in a forthcoming book. Do you know whether anyone in Sainte-Adèle might be able to help me?

Cordialement,
Lora Senechal Carney
lorasenechal@gmail.com

11:33 a.m.  

Publier un commentaire

<< Home

Top Blogues BlogueParade.com - Annuaire des Blogues francophones
eXTReMe Tracker